Les partenaires sociaux , appelés à réformer la formation professionnelle, avaient conclu le 22 Février 2018 un accord national interprofessionnel comportant un certain nombre d’évolutions très importantes au rang desquelles le renforcement du compte personnel (CPF) , la redéfinition de l’action de formation, la remise à plat du contenu du plan de formation , ou encore une meilleure ventilation des contributions des entreprises.Cependant le texte proposé par le ministre du Travail fin avril 2018 est beaucoup plus ambitieux puisqu’il propose entre autres la transformation des OPCA (organismes paritaires agréés) en opérateurs de compétences , la collecte des contributions des entreprises devant incomber à l’avenir aux URSSAF.Ce texte est de retour à l’Assemblée Nationale, dans un contexte de réformes très soutenu.La Commission des Affaires sociales a commencé le 29 Mai 2018 à examiner un texte plutôt ambitieux , et volumineux.Le gouvernement lui espère une adoption définitive cet été de ce texte symbolisant par ses volets formation professionnelle, apprentissage , et assurance chômage, la “flexisécurité à la française.A suivre.

Liens utiles